Bien évaluer la performance achat de son entreprise

Le service achats d’une société joue un rôle moteur dans le développement de celle-ci. Il doit trouver une bonne stratégie permettant d’avoir un prix d’achat compétitif avec un niveau de qualité de produits attrayant. Ainsi, pour mesurer la performance de tout le processus, il faut tenir compte de certains indicateurs comme le coût d’achat, l’ampleur des commandes ou encore les bénéfices réalisés. Effectuer une évaluation très précise peut, cependant, être plus complexe car d’autres paramètres peuvent encore entrer en jeu.

Les intérêts de mesurer la performance achat

L’évaluation de la performance des achats est plus qu’essentiel à la valorisation de la fonction achats de l’entreprise. En adoptant un système de mesure efficace, tout l’ensemble du pilotage du service concerné peut être amélioré de manière considérable et productive. Calculer la performance achat est une excellente méthode pour pouvoir déterminer les priorités du service et d’attribuer la somme nécessaire à chaque catégorie d’achat de la société. Autrement dit, mesurer la performance de la fonction des achats est indispensable dans la mesure où cela permet de prendre les meilleures décisions dans le but d’augmenter la réussite de l’entreprise.

L’importance de la performance fournisseur

Parmi les piliers de l’évaluation de la performance des achats, il y le prix, le délai et la qualité. Ce sont les premiers paramètres à ne surtout pas perdre de vue. Par conséquent, le service achats se doit de définir des objectifs qui y sont en adéquation. Ce sont principalement des objectifs à atteindre vis-à-vis des différents fournisseurs. Il faut que l’acheteur fixe à l’avance les besoins ainsi que les livrables qu’ils sont censés fournir. Mais pour que ce soit efficace, le service des achats est dans l’obligation de mettre au point une bonne stratégie d’approvisionnement. Il doit, en effet, définir un Service Level Agreement ou SLA qui lui servira de plan de performance. Le SLA doit mentionner toutes les informations nécessaires comme la description du contrat liant les deux parties, les critères de mesure de la performance fournisseur tels que le coût, les délais, etc., le traitement des difficultés ou encore les clauses de sanctions en cas de mauvaise performance de la part du fournisseur.

Mettre en place des KPI adéquats

Un KPI ou Key Performance Indicator est un indicateur de performance clé qui permet de mesurer les progrès déjà réalisés et encore à réaliser pour atteindre les objectifs de l’entreprise par rapport à sa performance achats. Pour cela, il faut présenter les indicateurs de performance sur des tableaux de bord de gestion. Ils sont à mettre à jour aussi souvent que nécessaire. L’évolution des KPI peuvent enclencher des décisions propices au développement même de la fonction achats. Mais il ne faut pas oublier qu’en plus de sa relation étroite avec les fournisseurs, le service achats est également interdépendant du service financier qui gère les budgets de la société, des demandeurs d’achats qui exigent toujours la qualité, et de la direction générale. La fonction achats doit donc opérer avec des KPI qui correspondent aux spécificités de chacune de ces parties.