La problématique des DIB au sein d'une entreprise

Le DIB ou déchets industriels banals, sont des ordures produites par les usines françaises. D’après les chiffres, les industries créent environ 35 millions de tonnes de détritus à cause de leurs activités. Mais, si certains déchets peuvent être nocifs (ordures radioactives, etc.), le DIB n’est pas considéré comme tel. En d’autres termes, ils ne sont pas dangereux. Cela s’explique sans doute par le système de recyclage. Dans le pays, ils sont généralement recyclés pour éviter l’insalubrité des villes. Ils sont également traités afin d’empêcher les dégâts apportés à l’environnement et aux habitants de la région où l’entreprise est implantée.

L’entreprise : le premier responsable de ses déchets

L’entreprise est généralement la première personne responsable de ses déchets. La loi est claire là-dessus. Cela signifie qu’elle est obligée de trouver les stratégies et les moyens efficaces pour assurer le traitement, la valorisation et l’élimination finale de ses déchets. Le but principal est la protection de l’environnement. En effet, d’après les estimations, ce sont les usines qui causent plus de pollution que les ménages. Il en va également de la santé sanitaire au sein des villes. Par exemple, les déchets dib à saint etienne sont recyclés ou traités par les usines provenant de cette région. Ce qui induit que les déchets industriels banals font généralement partie des problématiques générales de l’entreprise.

La gestion des déchets par l’usine

Il faut savoir que les déchets industriels banals ne sont pas dangereux en soi, même si parfois ils peuvent causer une pollution de l’environnement. C'est leurs compositions qui déterminent leur taux de dangerosité. En effet, à la différence des déchets industriels radioactifs, ils ne contiennent pas des substances chimiques dangereuses pour la santé humaine et environnementale. C’est la raison pour laquelle, ils sont assimilés aux ordures ménagères. D’une manière générale, la moitié de ces résidus sont traités par l’entreprise elle-même. Ce qui d’ailleurs imposé par la loi, afin de responsabiliser les entreprises. Par contre, la seconde moitié peut être confiée à des centres de collectifs spécialisés. Il est aussi possible de confier la gestion des déchets dans leur intégralité à un prestataire de service.

Les modes de recyclage à disposition des entreprises

Étant donné que l’entreprise est la première responsable de ses déchets, il lui incombe de trouver les modes de recyclage efficaces. Pour ce faire, il existe plusieurs solutions à sa disposition. Tout d’abord, elle peut opter pour la transformation de ces résidus en combustibles de substitution. Cela est d’autant plus intéressant pour limiter la consommation des énergies fossiles, telles que le pétrole. Sinon, ces déchets industriels banals peuvent également être réutilisés. Comment cela est-il possible ? Eh bien, en procédant au triage. Effectivement, grâce à cette action, certains matériaux composant les déchets peuvent être employés en tant que matière première dans une autre usine. Mais, le seul bémol reste sans doute la séparation de ces matériaux. Pour cela, l’entreprise peut engager une entreprise spécialisée.